Les déportés du Gard ont leur monument

Voici un article paru dans La Dépêche du Midi. Il me paraît intéressant de connaître ce projet par rapport à notre propre projet. Je relève en particulier l’engagement de l’AFMD au niveau national.

 

Gard : un mémorial de la Déportation qui ne veut oublier personne

  • Le mémorial trouvera place à l’entrée du monument aux martyrs de la Résistance.
    Le mémorial trouvera place à l’entrée du monument aux martyrs de la Résistance. ML

Publié le 

Un mémorial de la Déportation va voir le jour dans le Gard, à Nîmes précisément. Il trouvera place à l’entrée du monument aux martyrs de la Résistance de l’avenue Jean-Jaurès. De chaque côté de l’édifice réalisé par le sculpteur Jean-Charles Lallement, dont la fille a donné son accord, figureront les noms des Gardoises et Gardois ayant été déportés.

On doit cette initiative à l’association des Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation qui, sur le territoire, a décidé de créer un tel lieu dans chaque département. Au Mans, la Sarthe a déjà le sien.

Un appel aux familles

La délégation gardoise travaille en collaboration avec la communauté israélite de Nîmes, le collectif Histoire et mémoire et diverses associations. “Il est nécessaire que la mémoire de ces hommes et de ces femmes perdure au-delà des derniers survivants”, dit Jean-Paul Boré, le président de cette délégation, dont le père a été déporté.

La Ville a donné son accord pour le projet dont elle a financé la réalisation avec la Région et le Département. Coût total de l’opération : 15 000 €. Elle consistera à faire graver les noms et prénoms de celles et ceux envoyés dans des camps sur des plaques en inox fixées sur les soubassements extérieurs du monument. Un texte pédagogique les accompagnera.

À ce jour, la délégation gardoise a comptabilisé 917 noms de déportés. Ils sont nés dans le département ou y ont été arrêtés. Mais comme elle ne veut oublier personne, elle lance un appel aux familles de déportés pour qu’elles se manifestent via notamment une page facebook et une adresse mail (1)

L’inauguration aura lieu à l’occasion de la journée nationale du souvenir de la déportation, le dimanche 26 avril 2020. Une année particulière puisqu’il s’agira du 75e anniversaire de la libération des camps.
(1) : afmd.delegation30@orange.fr

Dictionnaire biographie

“Il y a au sein de la délégation gardoise une ossature de bénévoles qui permet d’être ambitieux”, dit Jean-Paul Boré au moment d’évoquer un second projet après celui du mémorial : la réalisation d’un dictionnaire biographique des déportés du Gard. “Le principe, ajoute-t-il, c’est d’obtenir des informations sur ces personnes allant au-delà des aspects administratifs que l’on connaît sur chacun d’entre eux.”  Cet ouvrage devrait demander trois ans de travail. Les familles désirant fournir des informations peuvent le faire aux deux adresses indiquées ci-dessus.

Partagez cet article:

Laisser un commentaire